La place de l’homme dans la nature

La place de l’homme dans la nature

De Pierre Teilhard de Chardin

Je viens de terminer un ouvrage plus court que Le Phénomène humain(interdit par la Compagnie de Jésus) et mieux au point sur le même sujet, où je ne puis voir où la censure trouvera à mettre les dents, sinon dans le fait que cette perspective est tout illuminée de cette « foi en l’homme » dont on se méfie tant ». C’est ainsi que, en 1949, le père Teilhard de Chardin définissait ce livre, La place de l’homme dans la Nature, qui se heurta malgré tout à la censure ecclésiastique et ne parut qu’après sa mort.