Propos sur l’éducation selon C.G. Jung

Propos sur l’éducation selon C.G. Jung

De Bruno Traversi

L’enfant ne naît pas tabula rasa : il vient au monde avec un « savoir » inconscient, qui l’inscrit dans l’existence : c’est à partir de ce constat que fait C. G. Jung qu’il faut considérer la portée de sa psychologie des profondeurs pour l’éducation. La question de la « transmission » qui taraude les philosophes de l’éducation comme les pédagogues depuis l’émergence de l’Education nouvelle au XIXe siècle est à réinterroger à l’aune de la théorie d’un inconscient non seulement collectif, mais aussi psychoïde ou « neutre » (mi-physique mi-psychique) que Jung théorise, en partie avec Wolfgang Pauli, l’un des pères de la physique quantique.